Baskets d'une personne debout sur le sol ou est peint une flèche "Start Now"

Comment arrêter de procrastiner au travail?

Vous avez tendance à dire « je le ferai plus tard » ? Vous êtes peut-être atteint du « syndrome de procrastination ». Si ce syndrome n’est pas une maladie, il peut devenir handicapant tant au niveau professionnel que personnel. Pas d’inquiétude, il existe des solutions pour arrêter de procrastiner. Suivez-moi, je vous explique tout.

Que signifie exactement procrastiner ?

Le terme « procrastiner » signifie avoir tendance à remettre systématiquement tout au lendemain. Cette habitude s’applique généralement aux obligations pénibles que l’on a tendance à repousser. Ces corvées quotidiennes sont remplacées par des activités d’importance secondaire et les personnes qui procrastinent sont alors contraints d’agir dans l’urgence. Si vous vous reconnaissez, vous n’êtes pas seul, un salarié perd en moyenne deux heures par jour à procrastiner.

Les causes et conséquences de la procrastination

La majorité des professionnels de santé sont d’accord sur ce qui peut causer la procrastination. Cela peut être dû à un manque d’assurance, de motivation ou d’organisation. Ne pas avoir de vision à long terme et se comparer à ses collègues peut également entrer dans l’équation. En outre, si la tâche à effectuer ne nous procure aucune satisfaction, notre cerveau nous met des bâtons dans les roues.

Des études ont démontré qu’il peut y avoir un lien entre tout remettre à plus tard et d’autres traits psychologiques. Les personnes qui sont anxieuses, impulsives ou qui s’ennuient facilement ont de plus fortes chances de traîner les pieds face à une action désagréable à accomplir. Vu de l’extérieur, ce syndrome peut s’apparenter à de la paresse ou à un manque d’ambition, alors qu’il n’en est rien.

Les conséquences de la procrastination peuvent être lourdes. Le stress d’être tenu d’exécuter les tâches en question est accentué, et le burn-out est vite arrivé. S’ajoute à cela un sentiment de culpabilité qui empêche de passer à l’action ou de finir ce qui est commencé. Le cercle vicieux est alors en marche.

Comment arrêter de procrastiner : 5 solutions

Avoir un objectif global

Lorsque la procrastination nous évite d’avancer, il faut tout arrêter et se recentrer sur l’objectif global à atteindre. Avoir une vision de là où l’action va nous mener nous engage sur le plan émotionnel, et il devient plus facile de s’investir.

S'organiser

Pour changer cette manie de tout reporter, le mot d’ordre est l’organisation. Quelqu’un qui n’est pas organisé va rapidement perdre le fil des tâches à compléter. Il est important de noter tout ce que vous avez à faire. Cochez au fur et à mesure ce que vous avez entrepris. Non seulement vous y verrez plus clair, mais en plus vous enverrez des signaux positifs à votre cerveau.

Prioriser

Être organisé, c’est bien. Prioriser c’est encore mieux. Au quotidien, la Matrice d’Eisenhower est un outil très efficace pour classer les actions à accomplir selon leur degré d’importance et d’urgence. Elle est généralement représentée par un carré divisé en 4 parties : 

  • tâches importantes et urgentes; 
  • tâches importantes, mais pas urgentes;
  • tâches urgentes, mais pas importantes;
  • tâches pas urgentes et pas importantes. 

 

Une fois que vous avez noté vos actions à accomplir, occupez-vous d’un point à la fois pour ne pas vous éparpiller. Pensez aussi à demander de l’aide, à déléguer, à minima les tâches urgentes, mais pas importantes. 

Se fixer des objectifs atteignables

Si votre to-do liste journalière affiche 20 activités à exécuter, vous pouvez être sûr qu’elles ne seront pas toutes rayées le soir venu. Il est plus facile et motivant de se fixer des objectifs à court terme. Diviser ses tâches en sous-tâches peut également les rendre moins lourdes et vous éviter de vous sentir dépassé

Chaque objectif à atteindre doit être réaliste et mesurable et avoir une date butoir. Sans cela, il est facile de se remettre à procrastiner. Avoir un cadre bien défini est plus motivant que de demeurer dans le flou. Attention cependant à ne pas vous mettre trop de pression, cela aurait l’effet inverse.

Arrêter de vouloir être parfait

Tout vouloir faire parfaitement peut aussi faire stagner. Le slogan de l’anti-procrastination pourrait être l’expression « mieux vaut fait que parfait ». Il n’est pas question ici de bâcler votre travail, mais d’arrêter de rechercher continuellement la perfection. Pour cela, il est essentiel d’arrêter de se comparer à ses collègues et de célébrer ses propres succès. Chaque petit pas est important pour atteindre l’objectif global. Une fois que vous en serez conscient, vous gagnerez confiance en vous.

Il arrive à tout le monde de procrastiner au bureau de temps à autre. Toutefois, lorsque cela devient une habitude, il peut y avoir des incidences sur votre quotidien. Sachez qu’il est possible de se faire aider par un professionnel comme un coach expert en gestion des émotions pour changer son mode de fonctionnement. N’hésitez pas à prendre contact avec moi pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé

Articles Récents

Savoir Poser Ses Intentions

Apprendre à Poser Ses Intentions Balayons nos résolutions, agissons avec intention ! Pour chaque nouvelle année, il est d’usage de se souhaiter les Vœux, par

Lire la suite